Les changements et les jugements

Pas facile le monde écolo/grano/zérodéchet/minimaliste et j’en passe!

Je lis souvent que si on dit qu’on est « x » les gens ont des attentes et surveillent et notent tes actes. Ne t’avise pas de manger de la volaille si tu as dit que tu ne manges plus de viande. Ne t’avise pas d’utiliser un Tupperware si tu as dis que tu étais sans plastique. Si tu es végan comme tes choix affecte moins la planète, tu peux boire tes laits de noix dans des contenants individuels avec des pailles en plastique…😉

Depuis un moment j’ai enclenché la deuxième vitesse pour mes différents projets qui en fait se rejoignent tous. Parce que disons le, tu peux pas être zéro déchets pis acheter à profusion, pas regarder les matières que tu achètes, manger n’importe quoi, avoir une maison surchargée à pas savoir ce qu’elle contient. La santé physique, mentale, environnementale, ça se rejoint tous en quelques part. C’est une questions de gros bon sens.

Je le répète, pour devenir zéro déchets ce n’est pas de vider la maison en jetant tout ce qu’elle contient pour partir à neuf. Pour apprendre le sans plastique, on ne jette pas tout le plastique. Pareil pour devenir végan/végétarien ou peu importe votre choix alimentaire, on jette pas le contenu du frigo du jour au lendemain! Tout ça c’est un périple de longue haleine. Les choix de vie mis en application sur une longue période ont tendance à mieux s’inscrire dans notre quotidien que les changements drastiques.

« Baby step » voilà le secret. Tout les changements que je suis en train d’essayer de semer dans nos vies à ma famille et moi, c’est fait à petites doses. Les enfants l’acceptent mieux ce cette façon là, ça les bousculent moins. Je pense que certaines personnes sont capable de faire de gros changements dans leur vies et de les rendre durables. Par contre pour moi ça marche pas. Les défis 21 jours de quelques sorte que ce soit ne me conviennent pas. C’est pour ça que le défi sans plastique entre autre, je l’ai dit dès le début, c’était un prétexte pour mettre le pied à l’étrier.

Notre génération est divisé. Il y ceux qui  ont toujours espoir qu’une pilule magique sera inventé pour perdre du poid rapidement, effacer les rides en une opération, soigner une maladie en un traitement, acheter au magasin du dollars pour pas payer cher mais finalement ils en achèterons à toutes les semaines parce que ça brise… Il y a les autres qui sont prêt à mettre l’épaule à la roue et suer un peu pour mériter le résultats. J’ai été longtemps de la première gang, maintenant je réalise que j’aime mieux travailler un peu plus fort, mais que ce soit bénéfique sur le long terme pour tout ce en quoi je crois.

Mon but ultime a travers tout ça, c’est que ma famille est moi soyons en santé physique et mentale. Pas trop de possessions matérielles pour que nous puissions garder notre argent et notre temps pour vivre des voyages et activités qui forment les mémoires heureuses de notre vie. À travers tout ça, ne pas contribuer plus que nécéssaire à la dégradation environnementale!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s