S’accepter

J’ai lu beaucoup de livres sur le bien-être, la gestion et l’organisation de son environnement. J’ai lu sur la nutrition, le fonctionnement du système digestif. J’ai lu tout ca pendant le confinement du printemps 2020.

Le fait que ces livres existent me dit que je ne suis pas la seule à vouloir réduire mon stress, avoir plus de temps. Beaucoup de mon entourage (et je l’ai mentionné à quelques reprise ici…) me disent que je n’ai pas tant de raison d’avoir de l’anxiété ou du stress puisque je ne suis pas la pourvoyeuse de ma famille et que je travaille à temps partiel. Ce discours voyez-vous a développé autre chose. Un sentiment de culpabilité. Celui d’être choyée par mon mari qui me permet de prendre soin de notre famille en prenant sur lui la charge financière. J’ai aussi développé le sentiment que je devrais peut-être moi aussi travailler plus pour qu’on ait plus? Qu’on voyage plus?

J’ai un peu le syndrome de l’imposteur. Celui de ne rien avoir fait pour mériter cette état de fait. Est-ce que je profite de la générosité de mon mari qui me permet de prendre le temps de faire les choses pour notre famille? De ne pas courir après le temps constamment pour s’occuper de nos enfants, le ménage, les courses?…

On voit des livres, des séminaires, des ateliers, nommez-les comme vous voulez, sur la gestion du temps, du stress et de l’anxiété. On passe un temps considérable à regarder la vie des autres sur le web, mais dernièrement j’ai remarqué que justement, je ne zieute plus tant que ça la vie des autres sur les médias sociaux. Dans la dernière année et demi j’ai beaucoup essayer de rendre notre nid douillet puisqu’on sort moins. J’ai lu comme dit précédemment plusieurs livres de réalisations personnelles. Bref, je me compare beaucoup moins et essaie plus d’améliorer les différents pan de ma vie.

On a fait un gros ménage dans notre rangements l’an passé mon mari et moi. Ensuite je dirais que j’ai fais un gros ménage dans plusieurs autres domaines moins tactiles. La lecture m’a donné beaucoup de pistes à cet effet. Mes culpabilités et mon sentiment d’insuffisance viennent souvent de la comparaison que je fais de ce qui aurait pu devrait être et ce qui est. Et ce n’est pas sain. On doit vivre dans le présent et maintenant. On fait des choix de vie et on doit les assumer, sinon en changer. On ne peux pas regretter ça n’apporte rien et la culpabilité encore moins. On choisi d’être là où on est et on choisi d’y rester ou de bouger.

En bref, je travaille encore et toujours à devenir une meilleure version de moi-même. Les médias sociaux c’est à ça qu’ils me servent dernièrement. Je suis des personnes inspirantes dans différents domaines plutôt que de zieuter ce que la fille avec qui j’allais au secondaire a fait en fin de semaine.

Dernièrement les médias nous bourrent les oreilles avec les troubles mentaux qui découlent de la pandémie. Je ne suis pas une spécialiste de la santé mentale, mais je crois que beaucoup de gens avaient déjà des symptômes à petites échelles. La pandémie a contribué à amplifier le phénomène.

La vie c’est un « work in progress » de tout les instants, on se cherche des années durant, et quand on se trouve… souvent on a plus l’énergie d’en profiter. Alors le but devrait juste être de s’accepter. Avec nos qualités et nos défauts. De prendre le temps de vivre le moment présent avec nos proche au lieu d’avoir hâte à…

L’automne aide à la réflexion je pense, on reprend le cocooning, on sort la doudou, une tasse de breuvage chaud et les chandelles. Profitons-en pour faire le point et apprécier ce qu’on a et non ce qu’on pourrait avoir. C’est ce que je vous souhaite. Pour ma part je suis profondément reconnaissante pour ce que la vie me donne et je compte bien en profiter!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :