Le regard de l’autre.

L’apparence quand elle ne correspond pas aux idéaux sociaux. Minceur, beauté, image santé, identitée, mode, spiritualité, etc.

Montrer mes imperfections, spirituelles et physiologiques.

Le bourrelet parce que j’aime manger oui des chips, mais manger en général.

Les vergetures de mes grossesses sur mon ventre.

Ma garde robe qui contient des tailles 8 à 14 ans parce que je fais du yoyo avec mon poid depuis mon fils aîné.

L’anxiété que je fais depuis que je suis maman… parce que je ne sais pas ce qu’ils feront de leur vie et si je leur ai donné les bons outils.

La jalousie que je ressens parfois quand je regarde certains post sur les médias sociaux parce que leur vie à l’air si belle.

Les regrets à propos des actions que j’ai fais ou que je n’ai pas fais.

Les paroles que j’ai dites sans faire preuve d’empathie.

Les sentiments que j’éprouve à l’égard des gens dont je n’approuve pas le comportement.

Ma santé dont je m’occupe seulement en derniers recours.

Mes seins qui subissent la gravité.

Mon fessier qui partage cet état de fait.

Tout ça, ce sont des fait. Des sentiments et des parties de mon corps que je n’assume pas. Parce que j’ai adopté des mœurs qui sont négatives. Qui sont individualistes. Qui ne prône pas une vie saine en société. L’humain est une bibitte sociale. Nous avons besoin les uns des autres pour survivre malgré ce qu’en diront les ermites de ce monde. Malgré ce qu’en diront les nombrilistes de ce monde. Nous sommes censé protéger les faibles et les vieux. Nous sommes censé prendre soins les un des autres, pas juste physiquement.

Est-ce que c’est sain de stresser parce qu’une ride est apparue dans le miroir ce jour-là? Est-ce que c’est sain de ressentir du stress parce qu’on a un souper et qu’on ne se trouve pas belles? Ou à la hauteur des critères de beauté des gens avec qui on sera? Je vous laisse répondre à cette question.

Personnellement, une ride, ça me dérange pas. Je trouve ça beau une femme naturelle, avec toutes ses marques de vie. Parce que c’est ça que c’est, des marques que la vie laisse sur son passage. Pas des imperfections comme j’ai eu le réflexe d’écrire en premier. Les ridules aux coins de ma bouche, je les aime, elles disent que j’ai souri assez souvent pour que ça laisse une trace.

Je pense profondément que vivre l’instant présent, c’est arrêter de s’en faire avec son apparence physique. Passer du temps avec ceux qu’on aime. Participer à l’effort collectif pour la planète chacun à notre façon. Être un citoyen à l’écoute et au service de l’autre. Tout en prenant soin de notre santé globale pour avoir le temps…

Bon week end!

P.S. je parle majoritairement de la femme, mais ça s’applique tout autant à l’homme. Même si parfois je trouve que les femmes ont l’autocritique beaucoup plus développée…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :