Je n’écris plus aussi assidûment qu’il y a un an. La quarantaine est une étape d’acceptation et de changements pour moi. Ici on vit au rythme des années scolaire. Les années calendrier c’est une utopie. Donc depuis septembre 2018 je suis l’heureuse maman d’un ado dans la fleur de l’âge, j’ai un mini de 9 ans qui singe son frère…  J’ai décidé de faire un choix de carrière que j’ai refusé à 17 ans parce que c’était pas assez glamour pour moi alors que c’est tout ce que j’aime alors je fais un retour aux études. J’ai réalisé que je ne suis pas aussi forte que j’aimais à le croire… Je savais déjà que je suis princesse, mais qu’en plus je suis dépendante de ma routine, de mon chez moi à ce point là… je viens de le réaliser comme un coup de poing en pleine face. Irma m’a choqué plus que je ne le pensais et je l’ai compris le 23 juin dernier durant un petit voyage. Bref, pour toutes ces raisons, et beaucoup d’autres, j’ai choisi de ne pas bloguer depuis les derniers mois.

2 ans après mon premier post, je me rend compte que je suis plus heureuse dans la quarantaine avec moi-même que je l’ai été durant les trois décennies précédentes. Je suis à peu près là ou je me visualisais quand j’avais la vingtaine. Je suis en santé avec un entourage que j’aime. Par contre, je réalise aussi que j’ai plus du tiers de mon potentiel de vie d’écoulée… (Je commence à parler comme ma grand-mère et ma mère  🙄 J’imagine que ça viens dans le deal parental.🤣)

Quand j’avais 16-17 ans et que j’ai dû faire un choix entre un DEP et le CEGEP, j’ai choisi le CEGEP parce que toutes mes amies sans exception prévoyaient faire une technique ou un cursus pré-universitaire. J’ai donc suivi…au détriment de mon goût pour le secrétariat. Être secrétaire dans les années 1990 c’était pas le métier le plus convoité, du moins dans ma vision des choses. Alors je suis partie sur les bancs du CEGEP et de tout ce qui s’ensuit. À 29 ans mon conjoint et moi prenons la décision que j’arrête de travailler pour être à la maison avec notre progéniture. 14 ans plus tard je retourne sur le marché du travail à temps partiel et je fais du bénévolat. C’est deux pans de ma vie me font voir que j’aime organiser et que le milieu scolaire me plaît infiniment. Tout ça pour finalement regarder aller les deux secrétaires d’école que j’ai eu l’occasion de côtoyer et me dire que c’est pas mal ça que j’aimerais faire comme travail de fin de vie. Pas parce que c’est relax, ce n’est pas le cas. Ça regroupe juste tout ce que j’aime. Alors je suis retourné aux études en avril dernier pour pouvoir un jour être la secrétaire d’une école.

Une secrétaire c’est un peu le coeur et le pivot d’une école. Elle reçoit la visite, soigne les bobos du petit dernier. Entend les potins sur Pierre, Jean et Jaques que l’enseignante en pause lui a raconté. Elle s’occupe d’organiser les partys de famille et d’accueillir les nouveaux parents anxieux de laisser les enfants prendre leur envol. Elle reste quand l’année est fini pour organiser la nouvelle qui va commencer trop vite. Non c’est pas relax, mais c’est jamais ennuyant. Il y a plein de côtés moins fun que ceux-ci, mais ça fait parti du plaisir d’avoir des petits défis.

Dans tout ça je continue sur ma lancée de réduction de déchets, de prendre soin de faire des choix éclairés. De ne pas surconsommer. Je ne suis pas zéro déchet. Je ne crois pas atteindre le pot Masson annuel. On est à environ un petit sac brun par mois. Je ne met le bac poubelle au chemin qu’une fois que notre sac en papier de grand format soit plein, soit au mois et demi environ. Ce ne sont pas toutes les familles qui ont la même vision des choses et il y a le respect de l’autre là-dedans. Mon mari et mon ado ne sont pas prêt à faire dans le sans emballage, de s’empêcher d’acheter une collation parce qu’elle générera un déchet. De préparer un lunch tout les matins. Alors on met de l’eau dans notre vin et on fait du mieux qu’on peut pour que tout le monde soit heureux. Donc on a fait des compromis.

En bref donc, je poursuis depuis les dernières années sur ma lancée de devenir un meilleur humain pour la planète et mes proches tout en me rendant la vie agréable selon mes valeurs et convictions.